10 erreurs lors d’un processus de recrutement

Comment optimiser ses chances et minimiser les erreurs lors d’un processus de recrutement?

Manque de personnalisation sur sa candidature 

Lorsque vous envoyez une candidature, celle-ci doit être personnalisée autant que possible.
Vous devez mettre l’accent sur ce qui vous intéresse dans les missions en question et sur la société.

Pourquoi postulez-vous chez eux précisément ?
Que savez-vous déjà sur cette entreprise et pourquoi cela vous conviendrait ?

Montrez que vous n’avez pas fait un copié-collé et que votre candidature est unique tout comme vous.
C’est l’occasion de mettre en valeur vos talents rédactionnels et votre motivation.
Vous pouvez aussi faire preuve d’originalité sur la forme, le fond, le format…cela dépend aussi du type de poste visé.
Ne pas personnaliser sa candidature  constitue la plus courante des erreurs lors d’un processus de recrutement.

Ne pas être transparent

Soyez transparent et n’évitez pas les périodes de creux sur votre CV.
Mettez en évidence comment vous les avez mis à profit : formation, voyages, apprentissage, coaching, association…
Ne pas les mettre amène encore plus de questions.  

Evitez d’être trop flou, afin d’essayer d’esquiver des questions qui arriveront de toute façon forcément.
Un bon recruteur creusera ces parties là quoiqu’il en soit et insistera d’autant plus.

Ne pas avoir pris le trajet en considération figure dans les erreurs importantes dans un processus de recrutement 

Ne surtout pas postuler à des offres sans avoir consulter la localisation, la durée du trajet et les moyens de se rendre dans les locaux.
Il ne faut pas postuler pour postuler. Soyez attentifs à ce genre de gros détails qui a plus que son importance.
Dépasser les 1h30 de trajet s’avère compliqué et peu réaliste dans la durée.

Mettez votre mobilité et les départements sur lesquels vous êtes prêts à déplacer sur votre CV.
Trop de candidats postulent à des offres et se rendent compte par la suite que la société est trop éloignée de chez eux et annulent leur candidature. Cela est une perte de temps pour tous.

Avoir omis de se renseigner sur l’entreprise en amont 

Se rendre à un entretien nécessite tout de même un minimum de préparation.
Connaissez-vous le positionnement de l’entreprise, le nom des ces principaux concurrents ?
Savez-vous quel est son chiffre d’affaires, ses effectifs, ses perspectives d’évolution?
Quelles informations avez-vous sur ses valeurs, sa philosophie ?
Ne vous laissez pas surprendre par ce type de questions classiques.
Montrez que vous vous êtes renseigné via vos recherches sur leur site, leurs réseaux sociaux etc.
Faites la différence avec votre maîtrise de information.

Venir les mains dans les poches à un entretien  

Lorsque vous vous rendez à un entretien vous devez venir avec votre CV, même si vous l’avez envoyé au préalable.
En effet, vous pouvez être reçu par plusieurs interlocuteurs.
Amenez vos notes sur l’entreprise, mais aussi de quoi en prendre lors de l’entretien.
N’hésitez pas à poser des questions, que vous aurez préparé en amont.
Intéressez-vous à l’entreprise, vos futures missions et collaborateurs.
Prenez en note tous les éléments qui pourraient vous être fournis afin de ne pas avoir à reposer les questions.
Cela souligne votre organisation et motivation.

Dénigrer son précédent employeur, l’une des erreurs fatales lors d’un processus de recrutement 

Lors de votre parcours, vous avez peut-être eu une mauvaise expérience avec un manager, des collègues …
Vous pouvez bien entendu exprimer que cela n’a pas répondu à vos attentes, sans pour autant dénigrer votre ancien employeur.
Cela est toujours mal vu, car l’employeur se dit que vous pourriez lui faire pareil ultérieurement.
Choisissez juste bien vos mots, pour ne pas être trop dans le négatif.
Parlez plutôt de vos envies, vos projets, vos attentes et dites que le poste, l’ambiance ou le manager en question n’y répondait pas ou plus.

Mentir sur son parcours ou sa rémunération

Mentir sur son parcours ou sa rémunération, c’est prendre le risque que cela soit infirmé lors d’éventuelles vérifications.
Vos expériences ou le niveau de rémunération associé à votre poste sont facilement vérifiables.
Cela serait dommage de rater un poste par manque de transparence.
Soyez cohérent, si vous demandez de la transparence de la part de l’employeur, soyez le également de votre côté.

Négliger les aspects soft skills

Bien entendu seul le CV ne suffit pas, bien au contraire.
Votre personnalité et l’adéquation de celle-ci avec vos futurs collaborateurs est essentielle.
Elle peut aussi vous distinguer des autres et faire la différence à compétences comparables.
Les employeurs recherchent de la complémentarité et à créer une cohésion de groupe.
Par conséquent, votre caractère compte pour autant sur ces aspects.

Ne pas considérer un entretien vidéo comme un entretien classique

Un entretien vidéo est équivalent à un entretien classique. Considérez-le de la même manière.
Cela signifie être à l’heure, soigner sa présentation et avoir préparer son entretien en amont.
Vous devez être dans un endroit calme, disposant d’une bonne connexion web.
Choisir un fond le plus neutre possible autant que faire se peut.
Le format vidéo ne signifie pas pour autant, ne pas être ponctuel, faire l’interview en jogging ou pouvoir bâiller.
L’image que vous allez dégager dépendra de la manière dont vous allez gérer cet entretien.

Se mélanger les pinceaux entre les différents processus 

Si vous êtes engagé dans plusieurs processus de recrutement, suivez bien où vous en êtes pour chacun.
Evitez de vous tromper de noms au niveau des interlocuteurs, de nom de société.
Relancez les bonnes personnes au bon moment si besoin.
Rappelez-vous par quel biais vous avez postulé ou avez été approché.
Vous devez être capable de savoir de quel poste on parle au moment où on vous appelle.
Trop de candidats postulent à de multiples offres en masse.
Résultat lorsqu’ils ont un interlocuteurs ils ne savent même plus à quelles offres ils ont postulé et de quoi il en retourne au niveau des missions.
Ce n’est pas à la personne qui recrute de vous rappeler à quoi vous avez postulé dans l’absolu.
Dans ce cas il faut se faire un récapitulatif sous forme de tableaux ou autre afin de suivre au plus près ses candidatures.
En effet, cela sera un gage de sérieux.

Conclusion sur les 10 erreurs courantes lors d’un processus de recrutement 

Un processus de recrutement peut s’avérer long et fastidieux.
Il serait dommage de s’auto-écarter d’un processus à cause d’erreurs qui pourraient être évitées.
Faire attention à ces détails, c’est optimiser ses chances de réussites.
Une motivation ou à contrario ou non motivation se dégage de ces différents points et cela s’en ressent.
Vous êtes votre meilleur atout pour faire la différence.

Vous pouvez minimiser les erreurs lors d’un processus de recrutement, pensez à vous mettre à la place du recruteur.

Découvrir nos prestations
Confier un recrutement